Le Grand Casino Kursaal de Bern proposera bientôt ses jeux de casinos en ligneLa Suisse fait partie des marchés en pleine expansion sur le marché européen des jeux d’argent, et plus spécialement sur le segment des casinos en ligne. Pas plus tard que cette semaine encore, le régulateur local, la Commission Fédérale des Maisons de Jeu (CFMJ)a approuvé le lancement des activités en ligne de deux nouveaux opérateurs.

Il s’agit respectivement des propriétaires de Casino Interlaken AG et Grand Casino Kursaal Bern. Les deux nouveaux casinos en ligne suisses seront très probablement opérationnels en ligne dans les prochaines semaines et seront donc désormais accessibles aux joueurs helvètes.

Des partenariats d’envergure en vue

Les deux nouveaux exploitants de casino qui ont reçu leur accréditation officielle semblent annoncer une expérience haut de gamme pour la communauté des joueurs suisses. Il faut en effet savoir que le groupe Casinos Austria International, propriétaire de Grand Casino Kursaal Bern, travaille déjà en collaboration avec le géant mondial des paris sportifs Betway sur plusieurs marchés.

Il y a donc de fortes chances de voir cette collaboration se perpétuer sur le marché en ligne helvète. Pour ce qui est de Casino Interlaken, on sait déjà qu’il a signé des accords avec le casino en ligne StarVegas, ouvert en Espagne comme en Italie. StarVegas est géré par Beatya Online Entertainment, elle-même appartenant à l’éminent développeur de logiciel Novomatic. Ce sont manifestement les prémices de services de haut vol.

Le marché du casino en ligne en plein essor

Une fois que les deux nouveaux casinos virtuels se seront installés, on comptera 6 plateformes de jeux en ligne légales dans le pays. Le plus connu est à ce jour le casino en ligne légal suisse Casino777 et son entrée sur le marché helvétique sur des chapeaux de roue.

La limite envisagée par les textes est de 21 plateformes, considérant la présence de leurs versions terrestres sur le territoire. Il faut en effet rappeler que seuls les casinos physiques sont autorisés à offrir du divertissement sur internet, exactement comme cela se passe en Belgique.

Les casinotiers suisses ont ainsi la possibilité de se faire représenter eux-mêmes sur internet, ou alors de collaborer avec une marque virtuelle déjà implantée. Cette dernière doit évidemment avoir été approuvée par la Commission Fédérale des Maisons de Jeu. Les autorités ont pour ambition d’attirer le maximum d’exploitants possible. Elles souhaitent ainsi diversifier l’offre et la rendre qualitative en misant sur l’aspect concurrentiel.

… Mais très strict

Notons cependant qu’il reste assez difficile de s’établir dans ce secteur en Suisse, en raison de la rigueur des lois et des institutions qui le régissent. Certaines des mesures prises sont assez logiques, notamment celle qui oblige les exploitants s’étant déjà rendus coupables de violations, à ne pas opérer pendant un certain nombre d’années. Elle incitera tous les acteurs du domaine à se mettre en règle vis-à-vis des textes et à le demeurer.

Certaines autres ne font par contre que compliquer la tâche, comme les restrictions appliquées aux contrats signés entre les sites virtuels et affiliés. Les opérateurs pensent que ce genre de mesures sont tout à fait contre-productives, surtout pour un marché qui ambitionne de devenir incontournable de par sa qualité et sa fiabilité. Mais quoi qu’il en soit, cette rigidité n’empêche pas de nouveaux casinos de tenter l’aventure en Suisse.

Ouvrez un compte sur un casino legal Suisse ici !