Le Cercle de jeu Clichy-Montmartre va-t-il etre un cercle de Paris?Fermé en septembre 2018, l’ancien Cercle de jeux Clichy-Montmartre (Paris 9è) pourrait bien rouvrir ses portes prochainement sous la forme d’un Club de jeux. Son repreneur, l’ancienne propriétaire du casino de Gujan-Mestras, a en effet entrepris les démarches en vue d’en faire l’un des nouveaux établissements de jeux d’argent autorisés à opérer dans la capitale en vertu de la réforme de 2017.

Mais le projet ne fait pas vraiment l’unanimité. Explications des freins auxquels Frédérique Ruggieri va devoir être confrontés.

Cercle de Clichy-Montmartre : Le dernier cercle de jeux parisien

Avant, à Paris, les amateurs de roulette, poker et autres jeux de casino pouvaient assouvir leur passion dans l’un des cercles de jeux présents dans différents arrondissements de la capitale. Mais ça, c’était avant. Chacun de ces cercles qui étaient alors gérés par des groupes familiaux corses ont dû fermer leurs portes, tombant sous le coup de diverses condamnations judiciaires pour blanchiment d’argent et autres délits de ce type. Le dernier en date, le Cercle Clichy-Montmartre a subi le même sort en septembre 2018. Dernier établissement de ce type encore en activité à l’époque, il a finalement dû fermer après que ses dirigeants aient été condamnés pour fraude fiscale, travail dissimulé et… blanchiment d’argent.

Une alternative à la disparition complète

Mais le Cercle de Clichy-Montmartre devrait suivre la même voie que quelques-uns de ses pairs. L’établissement, ainsi que quelques-uns de ses salariés, ont en effet été repris en décembre dernier, par une femme assez bien connue dans le milieu : Frédérique Ruggieri. Ancienne propriétaire du Casino de Gujan-Mestras, l’actuelle Présidente de Socofinance ambitionne d’en faire un Club de Jeux ; la nouvelle typologie d’établissements de jeux d’argent actuellement en phase expérimentale dans la capitale française. Pour cela, elle a d’ores-et-déjà déposé une demande d’autorisation auprès du ministère de l’Intérieur, conformément aux dispositions de la loi de février 2017. Si elle venait à obtenir la licence d’exploitation, le Club Montmartre pourrait alors proposer aux joueurs parisiens, ses 33 tables de de jeu, tous les jours. Un bar-restaurant associé au club est également prévu.

Un obstacle de taille : Delphine Bürkli

Si ce projet ravit les joueurs de l’ancien cercle de jeux, il ne fait toutefois pas l’unanimité. La maire du 9ème arrondissement, Delphine Bürkli fait partie de ceux qui y sont totalement opposés. Dans une lettre adressée à l’autorité de tutelle, elle a en effet évoqué des risques de nuisance ainsi que la recrudescence de trafics illégaux qu’engendrerait selon elle, la réouverture d’un établissement de jeux d’argent dans son arrondissement. Pour le moment, la préfecture n’a pas encore donné son avis sur le sujet.

Forte concurrence avec les autres clubs de jeux de Paris

Suite à l’appel à manifestation d’intérêt lancé début 2018, 4 autorisations d’exploitation ont déjà été délivrées, respectivement aux groupes Tranchant, Ardent, Raineau et Barrière. Cependant, à cette date, seul le groupe Tranchant a déjà lancé les activités de son club. Il s’agit du Club Marbeuf Paris-Elysées (8e arrondissement) qui est ouvert depuis avril 2018. Pour le Circus Club Paris (14e) du groupe Ardent, l’Aviation Club de France (8e) du groupe Barrière, et l’Impérial Club (13e) du groupe Raineau, il faudra encore attendre quelques semaines, voire quelques mois.

Plus de 170 jeux de tables et de cartes en live ici !