Des influenceuses chinoises font la promotion du jeu en ligneEn Chine, toutes les formes de jeux en ligne sont strictement interdites par la loi sur l’ensemble du territoire national y compris dans les régions administratives spéciales de Macao et de Hong Kong.

En conséquence, il n’est naturellement pas permis d’en faire la publicité. C’est justement ce qui est reproché à l’heure actuelle à 7 influenceuses locales.

Pour cela, chacune d’entre elles risque maintenant une peine de prison et une forte amende.

Dont une actrice de cinéma avec plus de 220 000 followers sur Instagram

Entre le mercredi 23 et le dimanche 27 novembre derniers, 7 influenceuses ont été arrêtées à Hong Kong. Elles sont soupçonnées d’avoir fait de la publicité pour des plateformes de jeux en ligne qui proposent leurs offres dans l’illégalité en Chine depuis l’étranger.

Parmi elles, on trouve donc uniquement des femmes dont une esthéticienne, 5 autres sans emploi et une certaine Bui Yee-lam. Agée de 28 ans, cette dernière est aussi connue sous les noms de Chantale Belle et Chantale Chan.

Actrice de cinéma, elle a joué dans plusieurs comédies romantiques produites pour le marché intérieur à l’instar de Delete My Love et To Love or Not to Love ? entre autres. On a également pu la voir dans des émissions à la télévision et sur le web. Elle compte ainsi plus de 220 000 followers sur Instagram.

Aucune de ces influenceuses ne se connaissent. Toutes ont été libérées sous caution dans l’attente d’une enquête policière plus approfondie.

Jusqu’à 7 ans de prison et une amende de 618 794€

La République Populaire de Chine est une seule et même nation avec deux systèmes différents. Ce célèbre slogan fait référence aux deux régions administratives spéciales que sont Macao d’un côté et Hong Kong de l’autre. La première est célèbre pour ses casinos terrestres dont les revenus dépassent largement ceux de Las Vegas. La seconde autorise les courses de chevaux, les paris sur les matchs de football et les loteries proposés par le Hong Kong Jockey Club. En revanche, les jeux en ligne y sont strictement interdits.

Les forces de l’ordre pensent que des opérateurs de jeux en ligne étrangers ont offert de l’argent aux différentes influenceuses suspectées pour qu’elles acceptent de faire la promotion de leur plateforme auprès de leur communauté sur les réseaux sociaux. Si elles sont au final reconnues coupables, les 7 femmes risquent une peine de prison allant jusqu’à 7 ans plus une amende pouvant atteint les 5 millions de dollars hongkongais, ce qui représente à peu près 618 794€.

Ce n’est pas la première fois qu’une influenceuse est soupçonnée de faire de la publicité pour les jeux en ligne en Chine. Au cours du mois de février dernier, la police avait ainsi arrêté une certaine So Mei-yan, également connue sous les noms de Cry So ou So Miu-Miu.

Pour rappel, il faut savoir que le fait de s’adonner illégalement aux jeux en Chine est passible d’une peine maximale de 9 mois d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 dollars hongkongais, soit environ 3 712€.

jouer